• Au sujet du projet:
Les conditions de vie moderne ont favorisé un accroissement de la susceptibilité aux allergies surtout dans les pays occidentaux. Les phénomènes comme les changements dans la transformation et la consommation des produits alimentaires, la perméabilité des muqueuses, les réponses immunes aux allergènes nécessitent d'être étudiés et compris avant toute intervention. Un accent particulier est à mettre sur les allergies alimentaires notamment dans les régions qui sont en transition entre le mode de vie que menaient les occidentaux et celui des contemporains. En comprenant les causes et les mécanismes qui sont à la base de la tolérance apparente aux allergènes dans certaines régions où la prévalence des allergies est faible, on pourra projeter des études dont les résultats permettraient de définir des stratégies de lutte contre les manifestations allergiques en occident. Actuellement, la plupart des études disponibles concernent les allergies d'origine respiratoire d'où la nécessité de mener des études incluant les allergies alimentaires. Les méthodes d'évaluation actuelles des allergies alimentaires sont imprécises et des moyens sont déployés un peu partout en occident pour aboutir à des méthodes de diagnostic standard. Dans cette optique, Il est important de planifier pour l'avenir la constitution des équipes compétentes, capables de mener des études dans le domaine des allergies alimentaires dans les régions où les allergies sont moins répandues.

  • Objectif général

Le présent projet a pour but de rassembler un groupe d'experts européens dans le domaine de l'allergie alimentaire, qui formeront un certain nombre de médecins, des agents de santé et les scientifiques des centres de recherches africains et asiatiques en organisant des ateliers et des cours sur les techniques de laboratoires, et sur l'évolution de l'allergie alimentaire. Ceux-ci stimuleront la coopération internationale, dissémineront la connaissance et permettront à l'Europe de constituer d'importantes bases de données qui peuvent être utilisées pour comprendre les processus conduisant à l'accroissement de la susceptibilité aux allergies.

Objectifs spécifiques
Les buts spécifiques visent le transfert des connaissances et des technologies d'Europe aux Groupes Internationaux de Recherches (GIR) du Ghana, du Gabon et de l'indonésie. Ainsi par le canal des cours à distance et des ateliers en Europe, en Afrique et en Asie, le projet prévoit :
  1. Former deux agents médicaux dans chaque centre de GIR dans les recueils de données cliniques d'allergie alimentaires; à l'introduction de la bonne pratique médicale et à l'éthique dans la recherche médicale.
  2. Former l'équipe médicale et les agents de santé à la pratique des tests non invasifs de la perméabilité du tube digestif (l'intestin).
  3. Développer des questionnaires spécifiques et culturellement adapté à chaque localité. Ceci permettra de bien estimer la prévalence de l'allergie alimentaire
  4. Former le personnel (médical et paramédical) à la pratique des essais cliniques avec des tests alimentaires .
  5. Mettre en place des méthodes d'apprentissage standard des tests de réactions cutanées (SPT) en utilisant les aliments frais (piqûre par piqûre) et les allergènes disponibles sur le marché.
  6. Discuter de la mise en place d'études épidémiologiques (organisation de base de données, calculs de puissance, logistique)
  7. Fournir des outils nécessaires á l'évaluation de la consommation alimentaire

    Le laboratoire d'enseignement des centres européens, africains et asiatiques:
  8. Formation dans la mesure des tests in vitro des IgE spécifiques
  9. Evaluation de la sensibilisation croisée par les pollens et époussettes des acariens de la maison.
  10. Mise en place des procédures standards dans la prise du sang par la piqûre de doigt, les analyses de stimulation de sang total et la conservation du sang pour l'extraction d'ARN.
  11. Démonstration des méthodes immunologiques pour les mesures des anticorps et des cytokines.
  12. Démonstration des méthodes de biologies moléculaires pour la mesure d'expression de gènes par PCR quantitatif et des polymorphismes génétiques
Le projet profitera de l'expertise et des ressources disponibles dans les laboratoires des associés européens qui appartiennent tous au consortium d'Europrevall qui est une plateforme des experts actifs dans divers aspects de l'allergie alimentaire.

Pourquoi ces objectifs?
La prévalence des manifestations allergiques augmente dans le monde entier, cependant, des différences considérables sont observées géographiquement. Elle est considérablement plus élevée en Occident comparée aux pays en développement. Cette différence est principalement attribuable à la faible prédominance des allergies dans les régions rurales des pays en voie de développement. Des centres urbains tels qu'Accra au Ghana ou Makassar dans Sulawesi en Indonésie font face à une augmentation de l'incidence des maladies allergiques. La plupart des données épidémiologiques concernant l'augmentation des manifestations allergiques dans l'occident et dans les zones urbaines des pays en développement, concerne des allergènes inhalés. Il y a peu de données fiables sur l'importance des allergies alimentaires, surtout dans les pays en développement. Il est important d'avoir des données considérables sur la situation des problèmes posés par les allergies alimentaires à l'échelle mondiale . Les données peuvent être utiles comme conseils d'usage concernant la consommation des aliments et pour l'attribution de budget aux secteurs de santé publique s'occupant des allergies alimentaires. Par ailleurs, ces données peuvent apporter des informations sur les facteurs protecteurs impliqués dans les allergies alimentaires.

Bien que les données actuelles soient partielles, on sait que la consommation de l'arachide est très élevée au Ghana, au Gabon et en Indonésie pourtant peu de données rapportant des allergies à l'arachide dans ces pays. Ceci pourrait être dû au mauvais diagnostic, au faible pouvoir allergénique de l'arachide cuit, ou à la présence des mécanismes immunologiques protecteurs qui peuvent être stimulés par de forte exposition aux microbes. Il n' y a pas ou très peu de cliniciens avec l'expérience en allergologie et aucun laboratoire ne réalise les essais pour détecter l'IgE spécifique des allergènes au Ghana, au Gabon et même en Indonésie (où quelques cliniques privées existent à Jakarta en Indonésie). En vue de pallier à ces déficits en méthodologies standardisées et en expert et afin de pouvoir évaluer l'impact global des allergies alimentaires, d'utiliser des mesures appropriées et des nouvelles méthodes d'intervention, il est important de constituer des équipes compétentes qui peuvent générer des données fiables comparables aux données collectées en Europe. Le projet a la spécificité d'engager des équipes d'experts des établissements européens et de transférer les outils nécessaires pour la constitution d'importants bases de données sur la situation des allergies alimentaires aux centres africains et asiatiques.

home glofal.org